fbpx

Le E-commerce

Le e-commerce

Le e-commerce est devenu incontournables depuis plusieurs années et ne cesse de se développer. De plus en plus d’entreprise s’y mettent, il existe même des entreprises présentent que sur internet. Certaines personnes se demandent encore en quoi ça consiste et est-ce qu’il faudrait se lancer dans le e-commerce. L’article ci-dessous répondra à vos interrogations et vous aider à prendre une décision.

Le e-commerce c’est quoi ?

Le e-commerce aussi appelé commerce électronique correspond à la vente et à l’achat en ligne de services ou de biens via des sites internet marchands. Les transactions commerciales électroniques sont en grande partie effectuées grâce au réseau internet. Le e-commerce regroupe un grand nombre de données, d’outils, de système pour les acheteurs et vendeurs en ligne.

Les différents types de e-commerce :

  • B2C (Business-to-Consumer) : Le e-commerce B2C regroupe les transactions réalisées entre un consommateur et une entreprise. C’est l’un des modèles de vente les plus populaires dans le cadre du commerce électronique.
  • 2. B2B (Business-to-Business): Le commerce électronique inter-entreprises concerne les ventes faites entre plusieurs entreprises. Comme par exemple avec un fabricant, fournisseur, grossiste…
  • C2C (Consumer-to-Consumer): Le C2C concerne la vente de services ou de biens entre clients. On retrouve notamment des plateformes comme Leboncoin, Amazon ou encore eBay…
  • C2B (Consumer-to-Business): Le C2B concerne les consommateurs individuels qui mettent leurs produits ou services à la disposition des acheteurs commerciaux. Notamment lorsque vous voulez utiliser quelque chose à des fins commerciales. Par exemple Canva propose des images et services gratuit(es) mais si l’on souhaite avoir plus de choix il est possible de prendre l’abonnement pro.
  • B2A (Business-to-Administration): Il concerne les transactions effectuées entre les administrations et les entreprises en ligne.

L’évolution du e-commerce :

Le e-commerce est arrivé bien après internet, une chose est sûre c’est que le développement web a été un véritable tremplin pour le e-commerce. Le e-commerce à facilement séduit les vendeurs pour sa simplicité. C’est-à-dire pas de paperasse, rapidité et facilité d’achat, pas beaucoup de problèmes de logistique. Il n’a pas remplacé le commerce physique, il est devenu complémentaire. Car il y a des choses que l’on trouve facilement sur internet tandis que ce n’est pas le cas dans la ville dans laquelle on vit ou celle où l’on réalise nos achats.

L’e-commerce est né en France dans les années 90 grâce au minitel. C’est aux États-Unis que la première transaction à distance par carte bancaire s’est faite en 1994 par Phil Brandenberger qui a acheté un album de Sting à 12,48$. L’arrivée du haut-débit dans les années 2000 a marqué la fulgurante ascension de l’e-commerce. Des start-ups américaines comme Amazon, AOL, Ebay, en ont profitées pour se développer.

Comment le e-commerce se démarque-t-il du commerce classique ?

Grace à l’ECOLOGIE ! Les commerces classiques nécessitent des déplacements de la part des clients, donc des déplacements qui polluent pour la plupart. De plus pour qu’une boutique soit agréable et donne envie, il faut qu’il y fasse bon, que les produits soient mis en valeurs…

Tandis que pour le e-commerce il n’y a pas besoin de tout cela. Un camion livre plusieurs colis en même temps donc cela ne nécessite aucun déplacement du client s’il se fait livrer chez lui. Donc la pollution est plus faible.

Le e-commerce se démarque aussi grâce à son large choix de produits et services. Si vous cherchez quelque chose sur internet vous êtes quasiment sûr de le trouver en vente sur un des sites e-commerce.

Le e-commerce est un levier pour les TPE/ PME :

Le e-commerce permet aux entreprises de couvrir une plus grande zone de chalandise et de proposer leurs produits/ services à un plus large public.

En effet, les PME peuvent faire ajouter à leur site internet vitrine un espace e-shop. La mise en place d’une plateforme e-commerce permet aux PME d’augmenter leurs profits. Ce dernier génère des revenus importants à moindre coût, puisqu’il est opérationnel tous les jours de la semaine, à toute heure, et ne nécessite pas la présence d’une personne physique.

Pour la communication, les sites de vente en ligne permettent de faire de la publicité continue sur leurs produits, sans avoir à payer de frais supplémentaires car c’est leur site, ils sont libres d’y mettre ce qu’ils souhaitent.

Comme pour tout, il y a des inconvénients, quels sont ceux pour les TPE/MPE ?

Malgré une confidentialité quasiment totale, il existe encore un manque de confiance vis-à-vis aux moyens de paiement en ligne. Car il est souvent arrivé de se faire voler ses coordonnées bancaires via des sites frauduleux. Les fournisseurs craignent une baisse de l’emploi du personnel et de leur chiffre d’affaires.

Le manque de contact physique entre l’entreprise est le client pose pas mal de tort car l’échange peut vite tourner à l’agressivité. Le temps de réponses est souvent long, on ne l’a pas dans l’immédiat. S’il y a eu conflit avec un tel ou tel vendeur il est compliqué de voir cela avec lui. Lorsqu’on amène un produit pour une réparation ou un renvoi ce ne sont pas les mêmes personnes donc pas faciles d’exprimer son mécontentement.

Quels sont les pièges à éviter ?

Vous souhaitez vous lancer dans le e-commerce ? Ok ça n’a pas l’air si compliqué que ça, mais attention il y a certains pièges. Et si vous tombez dans l’un d’eux, vous risquez de faire un flop.

  • La première erreur à ne pas commettre c’est de se lancer dans le e-commerce sans avoir établi ses objectifs, ni préparé une étude de marché les concurrents.
  • Une autre grosse erreur serait de juste publier son catalogue en ligne, ou pas mettre à jouer régulièrement le site.
  • Une autre erreur, sous-estimé les coûts de logistiques et de transport dû à la vente à distance.
  • Une erreur à ne surtout pas faire, c’est de négliger la boutique ligne ou la boutique physique.

Avant de se lancer dans le e-commerce il y a plusieurs étapes à respecter :

–  Se former au digital : Pour gérer correctement votre site e-commerce il vous faudra une petite formation d’un professionnel compétent.

Bien définir son projet : L’envie de créer une boutique e-commerce doit avant tout reposer sur un projet concret.  Car avoir un projet c’est bien mais il faut qu’il soit précis et bien défini.

 – Définir sa clientèle cible : Il est très important de définir votre cible, afin de connaitre leurs attentes, habitudes d’achat en ligne et leur proposer ce qui leur correspond le mieux. Cela permettra de répondre correctement à leurs attentes.

– Définir sa gamme de produits : Une fois la cible définit il faudra sélectionner les produits que vous souhaitez mettre à vendre en ligne. Vous devrez peut-être revoir votre gamme de base ou la modifier pour qu’elle réponde aux attentes des clients.

Connaître la concurrence : Avant de lancer votre site e-commerce vous devez regarder qui sont vos concurrents, que proposent-ils ? Quelle est leur cible ? Quel est leur positionnement ?…  Afin de savoir comment vous différencier d’eux ?

– Définir son lieu de vente en ligne : Vendre sur votre site ou sur une place de marché ? Cela va dépendre de ce que vous recherchez. Vendre vos produits sur une place de marché (comme par exemple chez Amazon, eBay, Cdiscount…) est intéressant de par sa facilité de mise en place et sa visibilité. Il faut faire attention à la rentabilité de votre activité ainsi qu’à vos obligations vis-à-vis du site marchant. Si vous choisissez d’ouvrir votre propre boutique en ligne, vous aurez une totale indépendances et de plus gros bénéfices. Cependant cela nécessite une charge de travail non-négligeable.

– Organiser les flux logistiques : Il faut que vous vous mettiez en tête qu’une grande partie de la gestion d’un site d’e-commerce nécessite une bonne organisation des flux de produits (stock, livraisons et retours). Pour cela, il est primordial de visualiser le chemin que parcourt le produit dès son arrivée dans le stock jusqu’au client final. Il faut donc se poser les bonnes questions :  Comment va-t-il être acheminé ? Comment va-t-il être stocké ? Comment le client sera-t-il livré ? Comment gérer le SAV (Service Après-vente).

À retenir :

Un site e-commerce est un bon moyen pour développer son activité et accroître sa notoriété. Il y a beaucoup d’avantages à en posséder un et peu d’inconvénient. Mais malgré tout il y a pas mal de points à respectiez si vous voulez que ça marche.

Vous avez besoin de créer votre site internet ? De lui rajouter un espace shop ? Ideo-marketing est là pour ça ! N’hésitez pas à nous contacter.

Cet article, vous a plu ?

N’hésitez pas à aller faire un tour sur nos réseaux sociaux et à vous abonner :

Facebook : Ideo-marketing

Instagram : Objets pub original

Linkedin : Ideo Marketing

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn